CONTRACEPTION

La contraception est importante. Il y a toujours eu des personnes pour penser “ah, c’est juste une fois, tout ira bien” ou “cela ne m’arrivera pas”, mais la vérité, c’est que cela peut arriver. Cela peut arriver et ce n’est pas une chose qui se défait facilement. Il y a une grande variété de méthodes à votre disposition, il ne fait pas de doute que l’une d’elles puisse vous convenir ainsi qu’à votre partenaire et soit adaptée à votre mode de vie. Lisez donc les informations de ce site, parlez-en avec votre médecin ou un autre prestataire de soins de santé qualifié, et protégez-vous.

    LA CONTRACEPTION EN UN COUP D’OEIL

    • Il y a une méthode de contraception pour tous
    • Vous pouvez choisir entre une action de courte durée ou une action prolongée, selon votre mode de vie
    • C’est une excellente idée de parler des différentes méthodes avec votre prestataire de soins de santé pour trouver celle qui vous convient parfaitement
    Contraception

    QU’EST-CE QUE C’EST ?

    Qu’est-ce que la contraception ?

    Avec autant de méthodes différentes à votre disposition il ne fait pas de doute que vous puissiez en trouver une qui vous convient parfaitement. Chaque méthode diffère par son efficacité, la durée de son action, son mode d’action, et la manière de se la procurer.

    Les deux principales catégories sont les méthodes hormonales et les méthodes de barrière. Les méthodes hormonales introduisent des hormones dans votre corps afin de le contraindre à réagir différemment. Certaines empêchent la production de l’œuf, d’autres entravent la progression du sperme vers l’œuf implanté dans l’utérus. Les méthodes de barrière empêchent le sperme de s’approcher de l’œuf en le captant dès l’éjaculation.

    Il existe d’autres méthodes, mais généralement on les considère comme moins sûres. Cependant, votre prestataire de soins de santé ainsi que ce site web proposent toutes les informations qui vous aideront à découvrir l’ensemble des méthodes de contraception à votre disposition.

    APPRENDRE D’EN PARLER AVEC :

    Your HCP

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé connaît le sujet mieux que quiconque. Obtenez les réponses dont vous avez besoin

    Your Parents

    Vos parents

    Ils vous connaissent mieux que quiconque, et ils sont passés par là

    Your Partner

    Votre partenaire

    Vous vivez cette histoire ensemble, et pas seulement dans la chambre à coucher, soyez honnêtes

    QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

      Une idée désuète qui continue à être colportée, est que les personnes qui utilisent des contraceptifs hormonaux à action prolongée devraient régulièrement faire une pause de quelques mois pour permettre au corps de “récupérer” de l’absorption des hormones que ces méthodes apportent. C’est pourquoi certaines femmes arrêtent de temps en temps les contraceptifs hormonaux pendant quelques semaines, voir des mois. Il est établi qu’il n’y a aucune raison valable de faire cela, au contraire, cela peut s’avérer préjudiciable à votre santé.

      De plus, faire des pauses ainsi n’améliore en rien votre capacité à concevoir : la durée de votre prise d’hormones n’a aucune influence sur votre fécondité.

      Cela dépend du type de Pilule que vous prenez. La plupart d’entre elles se prennent sur un cycle de 28 jours et comprennent des comprimés pour l’intervalle placébo. Vous avez donc une plaquette pour chaque cycle.
      Avec d’autres, vous prenez un comprimé d’hormones pendant 21 ou 24 ou même 26 jours, puis vous avez un intervalle sans hormones de 7, 4 ou seulement 2 jours, pendant lesquels, soit vous ne prendrez aucun comprimé ou vous prendrez des comprimés placébo, sans hormones.
      Pendant cet intervalle, vous serez toujours protégée et vous aurez des saignements de type menstruel.

      Si vous avez pris la Pilule régulièrement, il y a peu de chances que soyez enceinte. La Pilule est très efficace. Si vous n’avez pas vos menstrues, cela ne veut pas nécessairement dire que vous êtes enceinte, si vous l’avez prise comme indiquée. Il se peut que votre tissue utérin ne se soit pas suffisamment développé pour que votre corps éprouve le besoin de l’expulser. Si vos menstrues ne se présentent pas deux mois de suite, parlez-en à votre médecin ou prestataire de soins de santé avant d’entamer une nouvelle plaquette.

      Généralement, les femmes supportent bien l’insertion d’un SIU. Cependant, certaines femmes peuvent souffrir de douleurs et d’étourdissements après l’insertion, qui disparaissent souvent après une brève période de repos. Il est possible d’administrer des anti-douleurs classiques ou une anesthésie locale du col de l’utérus préalablement à l’insertion.

      La pilule d’urgence doit être prise dans les 72 heures (3 jours) suivant un rapport sexuel non protégé. Elle est plus efficace si vous la prenez rapidement. Elle est à son niveau le plus efficace quand elle est prise dans les 12 heures suivant le rapport non protégé.

      Comparé aux méthodes de contraception hormonale, les préservatifs sont moins fiables dans la protection contre une grossesse, mais ils sont l’unique méthode qui protège contre les IST, dont le virus VIH.

      Pas du tout. Cependant, il est mieux de se doucher et de s’assurer qu’aucun objet touché par l’éjaculat ne s’approche du vagin dans les six heures suivant l’événement, cela correspond à la durée de vie connue du sperme à l’extérieur du corps.

      Non. La réutilisation des préservatifs est déconseillée, que ce soit le modèle masculin ou féminin. Il faut mettre un préservatif neuf lors de chaque rapport sexuel.

      Le retrait est une méthode de contraception moins efficace que la plupart des autres méthodes. Son taux de succès est de 78%, c’est à dire que sur une période d’une année, 22 femmes sur 100 qui pratiquent cette méthode avec leur partenaire tomberont enceinte.

      AVEC LE SOUTIEN DE

      Une coalition de partenaires internationaux investis dans la santé sexuelle et reproductive