PRÉSERVATIF MASCULIN

Méthode de barrière

Un préservatif est une fine gaine de latex ou de polyuréthane que l’on place sur le pénis en érection avant le rapport sexuel

REGIME

CHAQUE
FOIS

BIENFAITS

Protège contre les IST

Peu coûteux

Facile d’emploi

 

    LE SYMPATHIQUE

    Un des contraceptifs les plus populaires, le préservatif est un moyen simple et peu coûteux pour se protéger contre les grossesses non désirées et les IST. Sa fonction est de recueillir le sperme à l’éjaculation et de l’empêcher de pénétrer dans le vagin. Le bout du préservatif se présente comme un reservoir qui recueille l’éjaculat et l’empêche de rencontrer le vagin lors de l’éjaculation. Les préservatifs masculins et féminins sont l’unique forme de contraception à vous protéger aussi bien contre les IST que contre une grossesse non désirée. Le plus important est d’utiliser un préservatif lors de chaque rapport sexuel.

    Les préservatifs se présentent sous toutes les formes, tailles et, pour les personnes sensibles, matériaux. Ainsi, même si vous avez des allergies ou une peau très sensible, vous trouverez un préservatif qui vous mettra à l’aise.

    Préservatif masculin - Méthode de barrière

    COMMENT FAIRE

    L’utilisation du présevatif est simple : déroulez le préservatif sur le pénis en érection juste avant l’acte sexuel et puis voilà. A la fin, quand le préservatif a rempli son rôle, retirez votre pénis avant de perdre votre érection. Dès que l’éjaculation a eu lieu, il faut le tenir à la base du pénis afin qu’il ne s’en aille pas et afin d’empêcher le sperme de déborder pendant que vous vous retirez du vagin. Le préservatif est à emploi unique, vous pouvez donc le jeter.

    Pour votre gouverne, si vous utilisez un lubrifiant, il est important de vérifier qu’il est adapté au matériau du préservatif, dans le cas contraire il peut nuire à son efficacité. Par exemple, un lubrifiant à base d’huile est incompatible avec le latex, il pourrait provoquer une rupture ou le faire glisser.

    POUR ET CONTRE

    • S’utilise à la demande
    • S’emporte facilement
    • Pas d’interaction avec d’autres médicaments
    • Compatible avec l’allaitement
    • Ne contient pas d’hormones
    • Facile d’emploi
    • Il s’agit de la meilleure protection contre le VIH (Sida) et d’autres infections sexuellement transmissibles (IST)
    • Interrompt l’acte sexuel
    • En cas de mauvaise utilisation, il peut se déchirer ou glisser du pénis pendant la pénétration
    • Certaines personnes sont allergiques au latex
    • Peut provoquer des irritations ou des réactions allergiques (si vous avez une allergie au latex, essayez les préservatifs en polyuréthane)

    PAROLES DE FILLES

    GIRLS TALK

    YYMMDD Author/Uploaded by

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

    APPRENDRE D’EN PARLER AVEC :

    Your HCP

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé connaît le sujet mieux que quiconque. Obtenez les réponses dont vous avez besoin

    Your Parents

    Vos parents

    Ils vous connaissent mieux que quiconque, et ils sont passés par là

    Your Partner

    Votre partenaire

    Vous vivez cette histoire ensemble, et pas seulement dans la chambre à coucher, soyez honnêtes

    QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

      Oui. Il est prouvé que les préservatifs offrent une protection efficace contre les infections sexuellement transmissibles (ISY). En fait, le préservatif est l’unique méthode de contraception qui fournisse en même temps une protection contre les IST. Le préservatif offre des niveaux de protection divers en fonction de l’IST, car les infections se propagent de différentes manières – certaines sont transmises par les fluides corporels tandis que d’autres le sont par le contact de la peau.

      De manière générale, la recherche a démontré que les préservatifs sont le plus efficace dans la protection des IST qui se transmettent par les fluides corporels, telles que chlamydia, gonorrhée et VIH. Les préservatifs peuvent également réduire le risque de transmission d’infections par simple contact de la peau, telles que l’herpès et le virus du papillome humain (VPH). Cependant, le préservatif n’offrira de protection que dans la mesure où la zone d’ulcération est couverte par le préservatif.

      Comparé aux méthodes de contraception hormonale, les préservatifs sont moins fiables dans la protection contre une grossesse, mais ils sont l’unique méthode qui protège contre les IST, dont le virus VIH.

      Doubler les préservatifs n’est pas une bonne idée – que ce soient deux préservatifs masculins ou féminins – car leur friction peut provoquer leur rupture. Si vous tenez à prendre des précautions supplémentaires contre une grossesse non désirée et que vous craignez la rupture du préservatif, il est préférable de choisir une autre forme de contraception. Par exemple, considérez le patch contraceptive, l’anneau vaginal ou un SIU en plus du contraceptive, ce qui vous assurera une double protection à la fois contre une grossesse et contre les IST.

      Il existe une gamme de tests utilisés aussi bien par les fabricants que par les agences de régulation. Cela comprend les tests électroniques, le teste de fuites d’eau, le test d’éclatement à l’air comprimé et le test de résistance mécanique.

      Quand on les utilise correctement (c’est à dire que le préservatif ne se déchire pas), ils peuvent s’avérer efficaces aussi bien dans la prévention d’une grossesse que d’une infection sexuellement transmissible (IST). Si le préservatif rompt et que vous n’utilisez aucune autre forme de contraception, le risque de tomber enceinte est réel et dans ce cas vous devriez avoir recours à une contraception d’urgence. Dans ce même cas, vous courez également le risque de transmission d’une IST.