CRISE DE CROISSANCE

CRISE DE CROISSANCE

La puberté est une période bizarre pour tout le monde, alors nous allons vous mettre à l’aise en vous disant qu’il n’y a rien de plus normal. En fait, vous êtes si normale que vous faites la même expérience que toutes les personnes de votre âge depuis la nuit des temps. Chacune s’est sentie mal dans sa peau et oubliée. Il est juste important de savoir ce qui vous attend, et c’est de cela que parle cette section, de personnes normales, comme vous.

    QU’EST-CE QUE LA PUBERTE ?

    • Votre corps commence à produire des hormones, qui font pousser des poils à des endroit où vous n’en aviez pas jusqu’alors, les jambes, autour des organes génitaux, aux aisselles et, en ce qui concerne les garçons, au visage aussi.
    • Votre corps commencera à développer des rondeurs, vous remarquerez de nouvelles courbes au fur et à mesure que vos hanches et vos seins prennent du volume.
    • Les menstrues commenceront à apparaître, et chaque mois, entre deux menstrues, vous remarquerez peut-être des pertes laiteuses provenant de votre vagin. Cela veut juste dire que vous êtes en bonne santé, il n’y a aucune raison de se faire des soucis.

    Puberté

    QU’EST-CE QUI SE PASSE ?

    Qu’est-ce qui arrive à votre corps ?

    La réponse est qu’il lui arrive beaucoup de choses en même temps. Votre corps est en train de mûrir, il négocie ce passage maladroit entre l’enfance et l’âge adulte et il est tout occupé à se préparer pour la route qui y mène. Généralement, cela commence entre 8 et 13 ans chez les filles et entre 9 et 15 ans chez les garçons. La chose importante est de ne pas se comparer aux autres, car le corps de chaque personne suit son calendrier personnel.

    Le corps qui change

    Vous allez changer, c’est simplement un fait scientifique. Donc il est important de se souvenir que ce qui vous arrive est parfaitement normal et que toutes les personnes de votre âge vivent la même chose. Vous allez commencer à avoir vos menstrues et vous allez développer des rondeurs là où vous n’en aviez pas, qui sont le signe que le corps se prépare à l’enfantement. Tout ceci est le travail effectué par les hormones, qui peuvent parfois vous donner le sentiment d’être confuse ou être à l’origine de sautes d’humeur. Ne désespérez pas, n’abandonnez pas, cela ne durera pas. Tout cela fait partie de vous et de votre corps en train de mûrir.

    HORMONES ?

    • Les hormones sont des substances chimiques naturellement produites par votre corps
    • Leur travail est de réguler les fonctions du corps et vos émotions
    • Certaines formes de contraception utilisent les hormones pour changer le fonctionnement du corps pour qu’il se comporte différemment

    Hormones

    QUE SONT LES HORMONES .

    Que sont-elles et qu’est-ce qu’elles font ?

    IEn bref, ce sont des substances chimiques naturelles que votre corps produit pour que tout continue à fonctionner comme il se doit. Mais il arrive, comme pendant la puberté, ce que le corps doit faire peut être vécu comme un choc. Puisque votre corps change, vous allez vous sentir autrement, différente. Mais la différence n’est pas toujours une mauvaise chose, c’est juste … différent.

    Vous vous sentez différente parce que vos hormones sont en train de réguler les changements de votre corps, la croissance et la maturation, votre cycle menstruel et votre transformation émotionnelle. Donc si vous sentez d’humeur changeante, confuse ou juste différente, ce sont vos hormones à l’œuvre, et fort probablement elles font des heures supplémentaires.

    Comment les hormones affectent-elles le cycle menstruel ?

    En règle générale, un cycle menstruel dure 28 jours (parfois plus, parfois moins). Pour déterminer la longueur de votre cycle, comptez une fois à partir du premier jour de votre cycle jusqu’au premier jour du cycle suivant.

    Jour 1 : Le cycle commence le premier jour de la menstruation. La rupture naturelle du tissue utérin s’accompagne de saignements. D’habitude, ces saignements durent de 5 à 7 jours. Quelques œufs commencent leur développement dans un ovaire. Normalement un seul œuf atteindra la maturité et sera libéré par l’ovaire autour du 14e jour. L’œuf commence sa descente par la trompe de Fallope vers l’utérus. Le tissue utérin s’épaissit pour préparer la nidification de l’œuf fécondé. Si l’œuf n’est pas fécondé par le sperme, il meurt. Alors il quitte le corps avec le tissue utérin en passant par le vagin. C’est ce qu’on appelle la menstruation.

    Comment est-ce qu’on tombe enceinte ?

    Quand un homme éjacule pendant l’acte sexuel, sa semence, remplie de sperme, quitte son pénis et entre dans le corps de la femme par le vagin. Même si l’homme éjacule à l’extérieur du vagin, il est tout à fait possible que des spermes trouvent le chemin d’entrée.

    Si les ovaires ont libéré un œuf, celui-ci recevra le sperme de l’homme, c’est ce qu’on appelle la fertilisation. La grossesse débute quand l’œuf fertilisé s’implante dans l’utérus.

    Important : Le sperme peut survivre jusqu’à 6 jours dans l’utérus de la femme. Cela veut dire que même si la femme n’a pas encore ovulé au moment du rapport sexuel, elle pourra toujours tomber enceinte pendant les jours qui suivent.

    Quel est le rôle des hormones dans la contraception ?

    Les méthodes hormonales sont très efficaces dans la prévention des grossesses. Elle contrôle le cycle menstruelle et sont utilisées par un grand nombre de femmes partout dans le monde pour prévenir une grossesse non désirée. Elles utilisent deux, parfois une seule, hormones féminines, la progestérone et l’œstrogène, très semblables à celles que votre corps produit naturellement. La différence est que celles-ci convainquent votre corps de se comporter de manière un peu différente. Certaines bloquent entièrement la production d’œufs, d’autres se contentent d’entraver le libre mouvement du sperme, d’autres amincissent le tissu utérin et empêchent l’implantation de l’œuf fertilisé, mais le résultat est toujours le même : elles vous aident à ne pas tomber enceinte. Les méthodes hormonales comprennent les pilules contraceptives orales, l’anneau, le patch, les injections contraceptives, les implants et le système intra utérin (SIU) ainsi que les contraceptifs d’urgence. Certaines méthodes hormonales sont à effet court, d’autres à longue durée et d’autres encore uniquement pour les urgences.

    Comment la contraception affectera-t-elle mon cycle menstruel?

    Notez bien que les contraceptifs hormonaux peuvent affecter vos cycles menstruels et provoquer des modifications du profil de vos saignements. En fait, les, contraceptifs hormonaux peuvent avoir des effets positifs sur votre menstruation en rendant le cycle plus régulier et les menstrues plus brèves, moins abondantes et moins douloureuses. Certaines femmes finissent par ne plus saigner du tout, ce qui du point de vue médical, n’est nullement un problème.

    Cependant, pendant les tout premiers mois d’utilisation notamment, ils peuvent causer des saignements irréguliers ou des pertes vaginales légères, ce qui disparaîtra par la suite. C’est temporaire et ne présente pas un souci. Donc, si vous constatez que votre cycle change après avoir débuté un contraceptif hormonal, cela peut prendre quelque temps pour s’autoréguler. Si vous avez une inquiétude, parlez-en à votre prestataire de soins de santé, mais n’arrêtez pas tout simplement à le prendre parce que vous craignez avoir un problème.

    Par ailleurs, sur la longue durée, aucun contraceptif hormonal n’a d’effet notable sur le poids corporel.

    Chaque produit est utilisé de manière différente, a des effets secondaires et des avantages, ainsi que des limitations différents. Découvrez les spécificités de chaque méthode et parlez à votre prestataire de soins de santé pour vous assurer que vous n’avez aucune condition médicale vous interdisant le recours à une de ces méthodes.

    MENSTRUES

    MENSTRUES

    • Les menstrues peuvent apparaître entre les âges 8 à 17 ans, chaque personne est différente
    • Certaines personnes ont des menstrues abondantes, d’autres des légères
    • Ne paniquez pas ! Avoir ses premières menstrues indique que tout se passe parfaitement bien
    • Avoir ses menstrues ne veut pas dire que vous êtes à l’abri d’une grossesse. Vous pouvez tomber enceinte avant, après et pendant vos menstrues

    QU’EST-CE QUI SE PASSE ?

    Pourquoi la menstruation ?

    Les filles commencent à avoir leurs menstrues entre les âges de 8 à 17 ans. Tout ce que cela veut dire est que chaque mois un œuf est libéré vers votre utérus, et s’il n’est pas fécondé, votre corps se contente de se débarrasser du tissu utérin qu’il avait préparé pour l’accueillir et recommence ses préparatifs pour le cycle suivant. Les saignements peuvent durer de 2 à 7 jours et ils peuvent être légers, abondants, courts ou longs. Encore une fois, chaque personne est différente.

    Comment les menstrues vous affecteront-elles ?

    Un certain inconfort, des sautes d’humeur et des crampes sont assez communs pendant les menstrues, mais ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Vous pouvez vous servir de serviettes hygiéniques, de tampons et d’autres produits pour absorber les saignements. Si vous vous inquiétez, votre prestataire de soins de santé se fera un plaisir de vous aider à vous adapter à la situation.

    Menstrues et grossesse

    Quoique les menstrues soient la preuve que votre corps réagit au fait de ne pas être enceinte, ne vous laissez pas aller à croire que vous ne pouvez pas tomber enceinte pendant ce temps. Votre corps est une chose étonnante et semble parfois avoir une volonté qui s’oppose à la vôtre, il faut donc toujours être à l’affût. Vous pouvez tomber enceinte avant, après et pendant vos menstrues.

    Ne joue pas avec moi ???????

    • Est-ce que je peux utiliser un SIU si je n’ai pas encore eu d’enfant ?

      Bien sûr que oui. Si vous essayez de tomber enceinte, vous ne devriez pas utiliser de système intra utérin (SIU). Si ce n’est pas le cas, il s’agit d’une forme de contraception adaptée à tout le monde.

    • Est-ce que la pilule va me faire prendre du poids ?

      A long terme, prendre la pilule n’a pas d’effet notable sur le poids corporel. Certaines femmes subissent de petites variations de poids après avoir commencé à prendre la pilule, mais ceci n’est pas confirmé par les études cliniques qui étudient les effets de la pilule à long terme sur le poids corporel. Pour en savoir davantage, interrogez votre prestataire de soins de santé sur les options qui s’offrent à vous.

    • Est-ce que j’ai besoin de contraception si j’allaite ?

      Si votre cycle n’a pas repris, le fait d’allaiter peut prévenir une grossesse pendant un temps, jusqu’à six mois si le bébé est allaité jour et nuit de manière exclusive et continue. Cependant, cela ne peut prévenir une grossesse, et dès qu’un de ces critères n’est pas rempli, vous pouvez à nouveau tomber enceinte.

    • Prendre la pilule pendant une période prolongée affectera-t-il ma fertilité ?

      En réalité vous pouvez tomber enceinte dès que vous arrêtez la pilule. Donc, non, prendre la pilule pendant longtemps n’affectera pas votre fertilité.

    • Est-ce que je peux tomber enceinte en ayant mes règles ?

      Les experts répondent oui, vous pouvez tomber enceinte pendant vos menstrues. Le fait que le cycle comporte plusieurs étapes et que le sperme peut survivre jusqu’à six jours dans l’utérus de la femme indique que vous devez toujours vous protéger si vous ne désirez pas de grossesse.

    • Le SIU peut-il bouger une fois en place et ainsi poser des problèmes ?

      Le système intra utérin (SIU) est une méthode efficace qui peut être mise en place par un prestataire de soins de santé qualifié, et alors il peut rester en place jusqu’à 3 ou même 5 ans. Le risque d’une perforation de l’utérus est rare (soit <1/1000).

    • Est-ce que je peux tomber enceinte sans avoir un orgasme ?

      Le plaisir que procure l’acte sexuel n’a aucun rapport avec l’aspect scientifique de la sexeualité. Si vous avez des rapports sexuels sans contraception, vous pouvez tomber enceinte, que l’acte vous procure du plaisir ou non.

    • Est-ce que les contraceptifs hormonaux peuvent me rendre stérile ?

      La contraception hormonale n’est pas une cause d’infécondité. Votre corps peut demander un peu de temps avant de retrouver un état qui vous permet de tomber enceinte. Mais cela est purement temporaire. La fécondité d’une femme en bonne santé retrouve son niveau antérieur peu importe pendant combien de temps vous avez eu recours à la contraception hormonale.

    • Est-ce que je peux réutiliser un préservatif ?

      Non, un préservatif n’est pas une tasse de café que vous pouver rincer et réutiliser. Ne vous fiez pas à l’aspect, les préservatifs sont faits de matériau très mince, qui se détériore à l’emploi et ils peuvent se déchirer si vous les utilisez plus d’une fois. Aussi faut-il savoir que le spermicide qui se trouve sur la face intérieure, et qui aide à neutraliser le sperme, sera parti. Utilisez donc un nouveau préservatif à chaque rapport sexuel.

    • La contraception d’urgence est-elle efficace à 100% ?

      Aucun contraceptif n’est efficace à 100%. Il est le plus efficace quand il est pris aussi tôt que possible après le rapport non protégé, idéalement dans les 12 heures suivant l’acte sexuel. S’il est pris 24 heures après le rapport, son efficacité diminue déjà. Si vous vous êtes bien préparés au rapport sexuel, il devient peu probable que vous ayez besoin d’avoir recours à un contraceptive d’urgence.

    • Est-ce que je dois laisser mon corps se reposer après la prise continue d’un contraceptif oral ?

      D’un point de vue medical, il n’y a absolument aucune raison de faire une pause si vous n’avez pas de problème d’intolérance à la pilule. La seule raison d’interrompre sa prise est votre désir de grossesse. Cela mis à part, vous pouvez rester fidèle à la méthode de contraception choisie aussi longtemps que vous voulez.

    QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

    Les symptômes prémenstruels existent-ils ?

    Oui, ce n’est pas un mythe ! Huit femmes sur dix éprouvent des sensations désagréables peu de temps avant la survenue de leurs menstrues. Ces symptômes sont dus aux variations hormonales du cycle et chez certaines femmes elles sont si sévères qu’ils ont un impact sur leur vie quotidienne – aussi bien dans le cadre professionnel que dans la vie privée. Cependant, ces symptômes continuent à provoquer du scepticisme – notamment chez les hommes, qui pensent qu’ils sont une mauvaise excuse utilisée par les femmes pour expliquer leurs agacements et sautes d’humeur. Ce que vous devez savoir :

    Les symptômes prémenstruels les plus courants peuvent être regroupés dans deux catégories :
    Emotionnels : humeurs dépressives, coups de colère, irritation, anxiété, confusion, repli sur soi
    Somatiques : sensibilité des seins, ballonnement abdominal, mal de tête, enflure des extrémités

    Les chercheurs en médecine sont toujours à la recherche de la cause exacte de ces symptômes, mais on sait avec certitude qu’ils sont liés aux fluctuations hormonales pendant le cycle menstruel. Certaines Pilules contraceptives combinées atténuent ces symptômes. Si vous en souffrez sérieusement, parlez-en à votre prestataire de soins de santé.

    Les symptômes liés au cycle menstruel sont-ils communs ?

    Vous n’êtes pas seule ! Environ huit femmes sur dix éprouvent des symptômes liés au cycle à un moment de leur vie féconde. Si vous vous plaignez d’envies alimentaires irrépressibles, ce ne sont pas forcément les mêmes symptômes que ceux éprouvés par votre sœur ou votre meilleure amie. Même si vos symptômes sont identiques à ceux d’une autre personne, vous les ressentirez plus ou moins intensément. Si vous souffrez régulièrement d’un de ces symptômes quelques jours avant le début de vos menstrues, parlez-en à votre médecin ou prestataire de soins de santé.

    Les douleurs menstruelles sont-elles inéluctables ?

    Pour beaucoup de femmes, les crampes abdominales, maux de tête et maux de dos, la sensibilité des seins ou les nausées, transforment les menstrues en calvaire. Mais vous n’avez aucune raison de souffrir en silence. Consultez votre médecin ou prestataire de soins de santé afin qu’il en étudie les causes et demandez-lui comment vous pourrez atténuer les douleurs liées au cycle menstruel. Certaines méthodes de contraception hormonale, comme par exemple la Pilule ou un SIU hormonal peuvent alléger les menstrues et les rendre plus supportables en ralentissant ou empêchant la formation du tissue utérin. En général cela va de pair avec moins de douleurs et moins de limitations en ce qui concerne les vacances, l’exercice physique et le sexe.

    Les rapports sexuels pendant les menstrues sont-ils sans risque ?

    Ne pas pratiquer de contraception pendant les menstrues est un jeu à risques, car en réalité la fécondation peut se produire pendant cette phase de votre cycle ! La durée du cycle menstruel varie de 21 à 35 jours, selon les femmes. L’ovulation se produit presque toujours environ deux semaines avant vos menstrues, soit entre les jours 7 et 21 de votre cycle. Etant donné que la durée de vie des spermatozoïdes est aléatoire, des rapports sexuels peuvent conduire à la grossesse dès le premier jour de vos menstrues.

    Une autre chose est que certaines femmes interprètent mal les saignements inter menstruels, pensant qu’il s’agit de leurs menstrues est que la période est “sans risque”. Donc, si vous ne désirez pas de grossesse, vous devriez toujours pratiquer la contraception, sans interruption.

    Des menstrues tous les mois – mon corps peut s’en passer

    Un mythe têtu dit que votre période de menstrues est une forme de nettoyage qui élimine les bactéries ou cellules mortes de votre utérus. La vérité est autre : il n’y a pas d’indication médicale que ce saignement mensuel profite à votre santé. Il n’est donc pas préjudiciable d’avoir un cycle plus court ou moins abondant suite à une contraception hormonale.

    D’un point de vue historique, les femmes n’ont jamais eu autant de menstrues au cours d’une vie : jusqu’à 450 ! Dans le passé, par contre, il y a eu beaucoup plus de périodes pendant lesquelles les femmes n’avaient pas de menstrues suite aux grossesses plus fréquentes et des durées d’allaitement plus longues. Pour votre grand-mère, par exemple, cela pouvait vouloir dire seulement 150 menstrues au cours de sa vie.

    APPRENDRE D’EN PARLER AVEC :

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé connaît le sujet mieux que quiconque. Obtenez les réponses dont vous avez besoin

    Vos parents

    Vos parents

    Ils vous connaissent mieux que quiconque, et ils sont passés par là

    Votre partenaire

    Votre partenaire

    You’re in this together, and not just in the bedroom, be honestVous vivez cette histoire ensemble, et pas seulement dans la chambre à coucher, soyez honnêtes