prev

Injection contraceptive

next

Méthode hormonale

L’injection contraceptive est une injection d’hormones soit dans le tissu musculaire ou sous la peau, dont l’action dure de 1 à 3 mois.

EFFICACITE LORS
D’UNE UTILISATION TYPIQUE

94% Info

Injection contraceptive

Prenez-la comme il se doit !

94%

Efficacité lors de l’utilisation typique

Quand il y a un risque de mauvaise utilisation, d’une utilisation irrégulière ou simplement d’erreur humaine.

99%

Efficacité lors d’une utilisation correcte

Quand elle est utilisée avec 100% de régularité, sans faire confiance à l’auto-administration, en suivant précisément le mode d’emploi.

En une année, environ %s sur 100 fera l’expérience d’une grossesse involontaire.

En une année, environ %s sur 100 fera l’expérience d’une grossesse involontaire.

Sachez que sans contraception, 85 jeunes femmes sur 100 seront enceintes cette année.
Souvenez-vous : Si vous voulez le faire, il est important de le faire correctement.


Source: Trussell J. Contraceptive Efficacy. Efficacy at typical and correct use figures. In: Hatcher RA, Trussell J, Nelson AL, Cates W, Kowal D, Policar M. Contraceptive Technology: Twentieth Revised Edition. New York NY: Ardent Media, 2011.

REGIME

1 ou 3 MOIS Info

Injection contraceptive

Fais-le correctement.

L’injection contraceptive doit être administrée par un prestataire de soins de santé qualifié une fois tous les 1 à 3 mois, selon le modèle.

BIENFAITS

  • Très efficace
  • Facile à procurer
  • Facile à cacher

    VOTRE INJECTION PREFEREE

    L’injection contraceptive contient des hormones, soit un progestatif seul ou un progestatif et une œstrogène combinés, qui empêchent votre corps de libérer des œufs et épaissit la muqueuse du col de l’utérus. Un prestataire de soins de santé devra vous faire une injection tous les mois ou tous les trois mois. L’effet de l’injection n’est pas réversible pendant cette période, c’est-à-dire qu’il est impossible d’intervenir en cas d’effets secondaires. Son action est comparable à celle de la pilule ou de l’anneau, sauf que vous n’êtes pas obligée de vous en souvenir chaque jour ou chaque semaine. Cependant ce n’est pas le meilleur choix si vous avez peur des injections.

    Injection contraceptive – Méthode hormonale
    • Comment utiliser l’injection contraceptive
    • Injection contraceptive – Comment l’utiliser

    COMMENT FAIRE

    D’abord vous devrez en parler à votre prestataire de soins de santé. Comme pour la plupart des contraceptifs, elles ne sont pas le choix idéal pour tout le monde, c’est pourquoi nous recommandons toujours de consulter un(e) professionnel(le). Si vous décidez que l’injection contraceptive est la méthode pour vous, adressez-vous à votre prestataire de soins de santé, qui vous la fera. Puis, selon le type d’injection, vous devrez y retourner tous les mois ou tous les trois mois pour une relance. Et entre-temps vous serez parfaitement protégée.

    POUR ET CONTRE

    • D’une durée de 1 à 3 mois
    • Permet la spontanéité sexuelle et n’interrompt pas l’acte
    • Ne requiert pas une attention quotidienne ou hebdomadaire
    • Offre une alternative aux personnes sensibles à l’œstrogène
    • Compatible avec l’allaitement
    • Peut atténuer les menstrues abondantes et douloureuses pour certaines femmes
    • Il faut compter les mois depuis l’injection
    • Peut causer des maux de tête et des sautes d’humeur
    • Peut causer des maux de tête, un gain de poids, un inconfort abdominal
    • Il se peut que vos menstrues et votre fécondité ne soient rétablies qu’un an après l’arrêt des injections
    • Peut perturber les menstrues
    • Si vous prenez les injections plus de 2 années de suite, vous pouvez souffrir d’une perte de densité osseuse
    • Ne protège pas contre les infections VIH (Sida) et d’autres infections sexuellement transmissibles (IST)

    PAROLES DE FILLES

    APPRENDRE D’EN PARLER AVEC :

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé

    Votre prestataire de soins de santé connaît le sujet mieux que quiconque. Obtenez les réponses dont vous avez besoin

    Vos parents

    Vos parents

    Ils vous connaissent mieux que quiconque, et ils sont passés par là

    Votre partenaire

    Votre partenaire

    Vous vivez cette histoire ensemble, et pas seulement dans la chambre à coucher, soyez honnêtes

    QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

    Est-ce que je dois me rendre à l’hôpital pour recevoir une injection contraceptive ?

    L’injection doit être administrée par un prestataire de soins de santé. Selon votre lieu de résidence, vous pouvez la faire administrer par un médecin local ou une clinique de planning familial.

    Est-ce que je tomberai enceinte si je manque une injection contraceptive ?

    Selon le type d’injection, vous avez besoin d’une injection mensuelle ou trimestrielle. La quantité d’hormones injectée pour prévenir une grossesse non désirée ne sera efficace que pendant 4 à 12 semaines, selon le type d’injection. Donc, si vous manquez un rendez-vous, vous ne serez plus protégée contre une grossesse.

    Combien d’injections contraceptives peut-on recevoir ?

    Si vous êtes sexuellement active et que vous ne souhaitez pas avoir des enfants à ce moment de votre vie, vous pouvez continuer les injections, à condition que cette méthode vous convienne et que vous vous rendiez régulièrement chez votre médecin ou prestataire de soins de santé pour un check up.

    Est-ce que les injections mensuelles répétées rendront la femme inféconde ?

    Non. Il se peut que le retour de la fécondité après l’arrêt des injections mensuelles soit différé, mais après un certain temps, la femme pourra à nouveau tomber enceinte, sachant que la fécondité diminue ave l’âge. En général le profil de saignement typique d’avant la période des injections se rétablit quelques mois après la dernière injection. Chez certaines femmes l’attente de ce rétablissement peut durer un peu plus longtemps.

    Si je veux avoir des enfants, l’injection contraceptive affectera-t-elle ma fécondité à long terme ?

    Selon le type d’injection, il se peut que les menstrues et la fécondité ne soient rétablies qu’après environ une année. Cela peut varier d’une femme à l’autre.

    Subit-on un gain de poids suite aux injections contraceptives ?

    Certaines femmes prennent effectivement du poids. Si c’est votre cas, parlez-en à votre prestataire de soins de santé. Il y a peut-être une méthode de contraception hormonale mieux adaptée à votre organisme.

    Est-ce qu’il faut fixer les dates des injections en fonction du début du cycle menstruel ?

    Certaines femmes prennent effectivement du poids. Si c’est votre cas, parlez-en à votre prestataire de soins de santé. Il y a peut-être une méthode de contraception hormonale mieux adaptée à votre organisme.

    Est-ce que les injections contraceptives répétées modifieront l’humeur ou la libido de la femme ?

    D’une manière générale, la réponse est non. Certaines femmes ont fait état de cet effet sur elles. Cependant, la grande majorité des utilisatrices ne partage pas cette expérience, au contraire, certaines d’entre elles observant une amélioration aussi bien de leur humeur que de leur libido. Il n’est pas facile de déterminer si de tels changements sont dus aux injections mensuelles ou s’ils ont d’autres causes. Il n’y a aucune preuve que les contraceptifs injectables modifient le comportement sexuel d’une femme.

    Est-ce que les injections contraceptives modifieront mon cycle menstruel ?

    En utilisant les injections contraceptives, vous observerez peut être des saignements et des pertes vaginales entre vos menstrues. Les saignements menstruels peuvent varier, allant des petits saignements entre les menstrues jusqu’au saignement inter menstruel proprement dit, qui ressemble au flux typique des menstrues. Cela survient le plus souvent pendant les premiers mois d’injection, mais peut aussi arriver plus tard pendant votre recours à cette méthode de contraception. Ces saignements sont généralement temporaires et ne sont pas signes d’un problème sérieux. Il est important de respecter le calendrier d’injection. Si ces saignements irréguliers ou les pertes vaginales sont abondants ou durent plus que quelques jours, il faut consulter votre médecin ou prestataire de soins de santé.